arcuèlh

dilluns, de juliol 11, 2011

Avinhon, de(l) teatre cap a la realitat sociala en Occitània

Se fabrica un festenal de teatre (cultura de l’aver), installat en Occitània, al mièg d’una vila qu’es estada lo sièti del primièr movement de defensa de la dignitat de l’occitan, lo Felibrige, engimbrat per Borgeses de terçon venaissin, parçan provençal sus riba de Ròse, dins un luòc que uèi presenta un electorat del nacional-expansionisme francés.

Aqueste maitin, un òme de teatre de Francha-Comtea explica de quina manièra estíma melhor lo teatre qu’interessa la populacion (cultura de l’Èstre), puslèu que lo teatre de las elitas (cultura de l’aver, quantitat de peças per poder parlar de diversitat, en nombre automultuplicador de sistèma semblant).

fabrique de l'histoire 110711

Cal escotar aquel programa es utile per totes los actors del teatre d’aiçí en Occitània.

Mas aquel teatre implicat dins la legida dels jornals (en causa la tronçonadoira departamentalista de l’actualitat)  e de l’actualitat podrà pas fabricar una interpretacion de l’informacion de la matinada, aquela de Sud-Ouest publica ara, e qu’es subjecte del nombre bèl de comentaris :

tronçonneuse SudOuest 110711

E çaquelà, aquela pichona informacion, sobre la tronçonadoira de Bordèu, amanat de man de mèstre per un ciutadan que n’a lo son bèl confle d’entendre bruch de tot escantilh que frena sa vida de cada jorn, sense aver la possibilitat de se far entendre ambe la mai granda sociabilitat potenciala dels èsses umans… sobre aquel tròç de planèta amanat per la République française.

Vesèm clarament que las institucions republicanas francesas son pus adaptadas als besonhs de la populacion, del pòble occitan, s’espèra un comunicat de premsa dels partits politics franceses per se desencusar d’aver fabricat institucions (judiciàrias e politiciàrias) gaire adaptadas a las necessitats de patz sul territòri occitan, e benlèu una demission en grandor natura de la partidocracia per fabricar sempre los meteisses problèmas pels pòbles de fRANÇA.

Dins los comentaris dels ciutadans o de las ciutadanas de Bordèu podèm legir en prigondor las ineficacetats de las institucions republicanas francesas en Occitània, esterilizadas pel sistèma jacobin : « si c'est un locataire, il faut aviser le propriétaire par courrier ac car dans le contrat de la location il est toujours préciser que cette location est accordée sous réserve de"bonne conduite". Ainsi vous pouvez vous retourner contre lez propriétaire également. Puis vous pouvez demander une rupture de contrat judiciaire pour les bruits et gênes causées.Une amende de 450€ au maximum Selon l'article R1336-7 du Code de la Santé publique, tous les bruits de nature à porter atteinte à la tranquillité du voisinage ou à la santé par leur durée, leur répétition ou leur intensité exposent leur auteur à une amende maximale de 450€. Cette réglementation s'applique de jour comme de nuit. • Jour ou nuit : même tarif L'argument de votre voisin portant sur l'absence de tapage nocturne ne tient donc pas. Il doit baisser le son de sa musique, si celui-ci est excessif, quelle que soit l'heure. Nous vous conseillons de lui rappeler cette règle et, si vous n'obtenez pas un changement d'attitude de sa par. Faites appel à chaque fois aux services de police. Déposer une plainte écrite au procureur de la république avec tous les éléments en votre possession. Malheureusement c'est long et le tribunal classe sans suite ces affaires ! Donc pas surpris de voir ces réactions ! / Nuisances sonores de tous ordres: Autre agissements qui mettent en cause la jouissance paisible des lieux : les troubles susceptibles de porter atteinte à la tranquillité des voisins. Et dans un immeuble collectif, ces troubles peuvent être nombreux : cris, querelles, chaîne stéréo, téléviseur trop forts, bruits de pas, de mobilier, de chocs sur le sol, d’instruments de musique, de perceuse ou de tondeuse répétés… Encore faut-il, pour que le bailleur invoque la résiliation du bail, qu’ils soient anormaux. Mais qu’est-ce que des troubles anormaux ? La jurisprudence éclaire sur le sujet. Ainsi, la Cour d’appel de Paris (8e chambre, 11 février 1992) a-t-elle jugé que « doit être considéré comme trouble anormal de voisinage le martèlement du plancher, la marche avec les talons sur le carrelage, la musique à un niveau sonore puissant et tout particulièrement quand ces nuisances se produisent de nuit et à des heures qui ne sont pas contestées comme dépassant dix heures du soir et se prolongent une partie de la nuit, qu’il en est de même des bruits de voix, que ces bruits se produisent dans l’appartement ou lors du départ des invités ou des personnes rendant visite à des occupants de l’immeuble ». Si vous risquez la résiliation de votre bail, vous pouvez aussi vous voir infliger une amende (Art. R 116-7 du Code de la santé publique) qui sanctionne les bruits de nature à porter atteinte à la tranquillité du voisinage ou à la santé par leur durée, leur répétition ou leur intensité » signat BLI.

Lo complèxe del sistèma republican francés, centralista e jacobin, mata la ciutadanetat e la vida democratica en Occitània, mas es parier en Francha-Comtea, fòra Occitània. Cal tornar trapar solucions localas per poder aver enfin la patz en regions occitanas, e dins totas las regions de fRANÇA. Es alara que nos pausèm clarament la question de l’utilitat d’aver un Sénat e una Assemblée Nationale per escriure leis que son en subrepès de l’ensemble de territòri colonial parisenc, e sobretot pauc adaptat a las realitats dels pòbles de fRANÇA.

S’espèra unes comunicats del Partit Occitan, del Partit de la Nacion Occitana o de Libertat, per prepausar un projecte politic que posquèsse donar la patz (ambe institucions adaptadas e pròprias) al pòble dels ciutadans en Occitània.

I a unes juristas engatjats per anar sosténer lo tronçonaire, ciutadan d’Occitània ?

-°-

Festenau dau PeiregòrdFestenau dau Peiregòrd 2

1 comentari:

Thierry ha dit...

A macarèl: un còp de trançonaira!